Rasage traditionnel : Quand la shavette modernise un classique!

En 1698, Pierre Le Grand souhaite favoriser le port de la moustache en imposant une taxe à ceux qui voudrait garder leurs barbes! Ceci est alors perçu comme un geste qui sortira la Russie de la barbarie afin d’entamer une ère de modernité, probablement du fait que le RASOIR DROIT, cet instrument à lame fixe qui se replie dans le manche après usage, était alors utilisé par les barbiers d’Europe depuis plus d’un siècle!

C’est en fait après l’apparition de certains modèles à lame d’acier en 1680 au Royaume-Uni que la popularité de cet outil de rasage prend réellement son envol. On le surnomme aussi « coupe-choux », terme qui à l’origine désignait un sabre court chez les militaires. Avant l’avenu du rasoir, il était d’ailleurs coutume d’utiliser un sabre pour se raser … à défaut de devoir garder un sabre dans ta salle de bain, la question se pose pour toi qui désire opter pour une technique de rasage dite plus « traditionnelle » : quel type de rasoir devrais-je privilégier? Voici quelques informations pour t’aider à faire un choix éclairé, afin de pratiquer la pogonotomie, l’art de se raser soi-même, selon tes goûts et prérogatives!

 

RASOIR DROIT

Bien que la chose soit une évidence de nos jours, jusqu’à tout récemment dans l’évolution l’homme, le rasage était réservé au métier de barbier chez la plupart des peuples. Le RASOIR DROIT, appelé aussi « sabre », « rasoir ouvert » ou « coupe-choux », a été le premier outil de choix, permettant d’être précis dans l’exécution de la tâche. De fait, cet outil est conçu d’abord et avant tout pour être utilisé par un tiers. Ceci rend son utilisation un peu complexe sur sa propre personne, particulièrement dans les endroits mois accessibles, comme par exemple en dessous de la mâchoire. De nos jours, les barbiers préfèrent ne  plus l’utiliser, essentiellement pour des raisons d’hygiène.

Le choix du rasoir droit traditionnel avec une lame fixe représente un investissement considérable. On doit en effet prévoir l’achat d’une pierre d’affutage pour aiguiser la lame, ainsi qu’une courroie en cuir pour la maintenir bien droite. De plus, il te faudra du temps pour maitriser les techniques d’entretien, sans parler de celui pour développer ta technique de rasage afin d’effectuer l’opération sans te couper. Mais côté style, l’utilisation du RASOIR DROIT, ça d’la gueule, on est d’accord!

SHAVETTE

La SHAVETTE a tous les attributs du RASOIR DROIT, mais opère avec des lames interchangeables. Ceci te permet d’assurer un pouvoir coupant maximal en tout temps, et une précision de rasage sans contredits. Efficace et hygiénique! De manière générale, c’est une option plus économique, qui est tout aussi raffiné, mais ATTENTION, on retrouve différents types de SHAVETTES sur le marché. Le choix d’un outil de bonne qualité comme la SHAVETTE LePrince Barbu a plus de chance de te durer plus longtemps, voir toute une vie!

RASOIR DE SÛRETÉ

En 1895, un dénommé King Camp Gillette (le nom te dit peut-être quelque chose…) met au point le RASOIR DE SÛRETÉ à lame double interchangeable. Une réelle révolution dans le monde du rasage, car ce nouvel outil est facile d’utilisation et le changement des lames est très simple, car nécessite peu de manipulation. Lors de la Première Guerre mondiale, la compagnie Gillette Safety Razor distribue gratuitement ces rasoirs aux soldats américains, prétendant que la présence de poils au visage nuit à l’efficacité du masque à gaz. Une fois la guerre terminée et les soldats revenus à la maison, débute alors le marketing (propagande) des produits de rasage modernes, associant, à défaut, le visage rasé à la propreté de la personne. Preuve que le port de la moustache et de la barbe est un phénomène de société instable…

 

Peu importe le choix de ton outils, les options ci-dessus sont d’évidence toutes plus écologiques que les rasoirs en plastique achetés à la pharmacie. Donc, voit ton investissement comme un geste pour l’environnement!

 

CONSEIL POUR DÉBUTER : TOUT EST DANS LA PRATIQUE ET LA PRÉPARATION

Pour finir, voici quelques trucs pour te permettre de passer à l’acte du rasage traditionnel.

 

D’abord, si la SHAVETTE ou le RASOIR DE SÛRETÉ est ton outil de choix, il peut être utile de pratiquer ta dextérité, sans lame au préalable, te familiarisant ainsi avec les angles d’attaque sur ta peau. Si tu optes pour le RASOIR DROIT, pratique en mettant de la crème à raser sur un ballon et vise à le raser sans le faire éclater. Bonne chance!

 

Ensuite, assure-toi de bien préparer ta peau avant le rasage, en l’assouplissant d’un bon badigeonnage à l’eau chaude, pas tiède, chaude! Aussi, toujours utiliser un savon à raser spécialement formulé pour la chose.

 

Lors du rasage, il est mieux d’étirer la peau pour prévenir les coupures et tenter de raser dans le sans du poil en tout temps. Comme dans plusieurs choses de la vie, la pratique mènera éventuellement à la perfection! Pour compléter, l’huile après rasage LePrince Barbu vient réhydrater et apaiser la peau. Le rasage traditionnel, c’est un art à parfaire avec chaque expérience.

 

Quel bonheur de vivre dans une époque où tant de choix s’offrent à nous! Peu importe l’outil de rasage que tu choisis, profites de chaque instant et sois fidèle à ton style, car plusieurs n’ont pas eu cette possibilité dans l’histoire de l’humanité!

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *